TEST: Nike ZoomX Invincible Run Flyknit

De la nouveauté en ce début d’année 2021 chez Nike qui nous propose une chaussure de Running avec un objectif avoué : réduire le risque de blessures ! Il y a quelques années, Nike avait étoffé sa gamme de chaussures route avec la Nike Zoom Structure, modèle mêlant amorti et stabilité. Aujourd’hui, avec la Nike ZoomX Invincible Run Flyknit, la marque à la virgule nous promet une chaussure réduisant de 52% le risque de blessure par rapport à la Structure 22.

Sachant qu’on ne progresse jamais autant que lorsque l’on reste éloigné des blessures, cette chaussure a de quoi suscité la curiosité des coureurs que nous sommes. Retrouvez mon test détaillé et mes impressions sur ce nouveau modèle…

Nike ZoomX Invincible : caractéristiques techniques

Avant de vous proposer mon analyse de ce nouveau modèle et mes impressions sur le terrain, revenons sur les caractéristiques techniques de cette Nike ZoomX Invincible Run.

La semelle intermédiaire est constituée de la mousse ZoomX, la plus légère de la marque, pour un amorti et une absorption des chocs efficaces, associés à un excellent retour d’énergie.

La forme de léger balancier qui, selon Nike, permet une meilleure transition entre le talon et l’avant-pied et un déroulé du pied efficace.  A titre personnel, je n’ai pas forcément retrouvé cette effet « bascule », ce qui n’altère en rien le bon déroulé de la foulée.

La semelle extérieure en forme de waffle permet une excellente accroche sur route sèche. Je n’ai pas eu l’occasion de la tester sur route mouillée, domaine qui restait encore perfectible chez Nike, notamment sur la Pegasus 37 que j’ai beaucoup portée cette année.  A noter que le gaufrage de la semelle est légèrement différent que sur la Pegasus, laissant penser à une meilleure adhérence.

Le Drop (différence de hauteur entre le talon et les métatarses) est de 9 mm, dans les standards de ce type de modèle.

Le poids de cette chaussure est de 270 g en pointure 42, ce qui la place entre la Pegasus et la Vomero, donc plutôt polyvalente.

Le col de la chaussure est bien rembourré, ni trop souple ni trop rigide à mon goût, de quoi présager d’un excellent confort.

Voilà pour cette petite présentation des caractéristiques de cette chaussure, je vous propose maintenant de rentrer dans le vif du sujet, à savoir le test dans la pratique de cette Nike ZoomX Invincible Run Flyknit !

Une chaussure qui en impose !

Je n’ai pas forcément pour habitude de commenter l’esthétique des chaussures que je porte mais là je dois dire que ce modèle en coloris bleu/blanc/jaune, ça en jette plutôt pas mal ! La chaussure est belle, les tissus sont d’excellente qualité, c’est doux, on a juste envie d’y fourrer ses pieds.

La deuxième chose qui interpelle lorsque l’on a en mains cette paire de Nike ZoomX Invincible, c’est cette semelle imposante. Pour moi qui use mes Adidas Boston en ce moment, ça fait une sacrée différence ! L’épaisseur de la semelle au niveau du talon est de 37 mm, c’est quasiment 1 cm de plus que sur la Pegasus 37. Nike a mis l’accent sur l’amorti et la stabilité avec ce modèle et ça se voit, la semelle forme une sorte de coussin sur toute la longueur de la chaussure, avec une surépaisseur sur les côtés au niveau des métatarses.

Une fois le pied bien installé dans la chaussure, on se rend vite compte que Nike a mis les petits plats dans les grands en terme de confort, et sur ce point c’est assez incroyable. Le chaussant est très agréable, le pied trouve naturellement sa place, il n’y a aucune zone d’irritation, aucun inconfort, on s’y sent bien. J’avais peur, au vu de l’épaisse semelle, d’un effet chamallow., en réalité, il n’en est rien. En effet, bien que la semelle soit extrêmement moelleuse, on a vite cette sensation d’amorti et de retour d’énergie, c’est assez bluffant même à la marche, on sent le pied s’enfoncer légèrement puis profiter d’un léger effet rebond, qui sera confirmé en course.

Ce qui me plait bien dans cette Nike ZoomX Invincible, c’est ce rembourrage au niveau du talon. En effet, le tendon d’Achille est bien maintenu dans la chaussure et entouré par un tissu plutôt moelleux. C’est un point positif pour moi qui reprochait au rembourrage de la Pegasus 37 d’être un peu trop ferme à ce niveau, pouvant occasionner quelques douleurs au tendon.

En terme de pointure, quoi de plus agaçant que de voir un nouveau modèle chausser différemment d’un autre et de commander une taille puis de s’apercevoir que celle-ci n’est pas la bonne. Alors rassurez-vous, Nike, contrairement à d’autres marques, reste fidèle à sa réputation, si vous chaussez du 45 sur des Pegasus, des Vomero ou des React infinity, prenez du 45 sur ce modèle, vous n’aurez pas de mauvaise surprise !

Retour terrain : la Polyvalence avant tout !

Avant de tester cette Nike ZoomX Invincible, j’avais lu les caractéristiques techniques de la chaussure et je me disais qu’au vu de son poids (270 g), ça allait être une bonne chaussure type charentaise, confortable et à l’aise pour enchaîner les kilomètres pépères. Et bien au final, je dois dire que je suis assez agréablement surpris par la réactivité de ce modèle !

J’ai pu tester cette Nike Invincible dans différents types d’entrainement : footing cool, séance VMA et une sortie longue incluant des allures plus rapides.

En footing, la chaussure offre tout son confort et son moelleux, on sent tout de suite l’amorti XXL, sans pour autant entrer dans ce côté « chamallow » que j’évoquais tout à l’heure, le pied ne s’enfonce pas dans les abysses de l’épaisse semelle, bien au contraire, je trouve que le pied est bien accompagné et l’énergie engrangée dans la phase de réception est en partie restituée dans  la phase de poussée. En somme, on a l’impression de faire moins d’effort pour avancer, et je pense que l’utilisation de la mousse ZoomX n’y est pas étrangère, elle est légère et réactive.

Je me suis laissé tenter par une séance de VMA (8 x 400m) avec ces Nike Invincible Run et je dois dire que ce n’est pas forcément son terrain de jeu favori. Plutôt habitué à porter des chaussures proches du sol pour mes  séances de vitesse, comme des Adidas Adios par exemple, j’ai eu du mal à retrouver ces sensations dans ce nouveau modèle. En effet, difficile d’avoir le beurre et l’argent du beurre, une épaisse semelle et une sensation d’être proche du sol, c’est mission impossible. Bref, même si je ne les emporterai pas avec moi pour mes séances sur piste, je dois dire qu’elle a quand même fait le travail et m’a permis de faire ma séance sans problème, la réactivité du ZoomX compensant en partie le poids de la chaussure qui n’est pas celui d’une racer.

Là où j’ai pu profiter au maximum de ses qualités, c’est sur des sorties longues incluant des allures spécifiques. En effet, le confort et l’amorti, couplés à une bonne stabilité, font de la Nike ZoomX Invincible une chaussure efficace sur du long, on peut enchainer les kilomètres sans crainte de manquer d’amorti. Sur une de mes sorties, j’ai pu inclure un 2 x 3000m entre 4’ et 4’10 au kilo, et je dois dire que sur des séances comme celles-ci, le confort et la réactivité de la chaussure sont juste parfaites.

Une chaussure anti-blessure ? Question de point de vue.

La Nike ZoomX Invincible Run Flyknit a vu le jour avec comme objectif principal de réduire les blessures chez le coureur. A ce titre, Nike met en avant une étude portant sur environ 200 coureurs et faisant état d’une réduction de 52% du risque de blessures chez le panel testé, par rapport à une Nike Structure.

Difficile pour moi de me faire une opinion quant à cette étude, mais je peux néanmoins donner mon avis sur ce modèle en terme de réduction des blessures.

Sur cette chaussure, l’amorti et la stabilité sont assez exceptionnels, ce qui permet à celui qui la porte de mieux protéger ses muscles et articulations des chocs liées à la pratique de la course à pied. Il est donc facile d’imaginer que l’on puisse éviter les blessures avec cette chaussure, car plus on préserve ses articulations et ses muscles, moins on se blesse, c’est indéniable.

Oui, sauf que… Le fait de moins faire travailler le pied, les chevilles, les genoux, les muscles et toutes les articulations utiles au coureur à pied, ne permet pas non plus de les renforcer. Et normalement, plus on est fort, moins on se blesse… Vous voyez où je veux en venir ? Il est donc difficile d’avoir un avis tranché sur la question, tant elle suppose de bien se connaitre et d’évaluer son risque de blessures, en fonction de ses besoins et de sa pratique.

Pour ma part, je trouve que c’est une excellente chaussure pour les coureurs souvent blessés, qui veulent une chaussure rassurante, qui va préserver au maximum leurs muscles et articulations. Ce qui n’empêche pas d’effectuer en complément un travail de renforcement musculaire et articulaire, qui participera également à la prévention des blessures.

Voir mon article sur le renforcement musculaire en course à pied.

Cela peut également être un modèle intéressant à utiliser dans une rotation de chaussures pour les footings et sorties longues, avec une chaussure moins amortie pour les séances rapides type VMA, qui va faire travailler un peu plus les structures et donc les renforcer.

Conclusion

C’est avec un grand plaisir que j’ai testé cette Nike ZoomX Invincible, chaussure aux multiples qualités : stabilité, amorti et réactivité grâce à sa mousse ZoomX. Ce qui fait de ce modèle un allié idéal pour enchaîner les kilomètres en toute sécurité !

Où acheter cette Nike ZoomX Invincible Run Flyknit ?

Cette chaussure est disponible ici.

4 Shares:
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Read More

Test: Nike Pegasus 37

Pour cette nouvelle version de son modèle emblématique, la Nike Zoom Pegasus, Nike a frappé fort avec  de…
Read More

Test: Saucony Kinvara 11

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon test des Saucony Kinvara 11. Pour tout vous dire, je partais…
Read More

Test: Adidas Boston 8

Aujourd’hui, je vous propose mon test de l’Adidas Adizero Boston 8. Chaussure qui se veut être une pure…
Read More

Test: Nike Pegasus 36

Comme chaque année, Nike sort une nouvelle version de sa chaussure de running la plus emblématique : la Nike…