TEST: Nike Pegasus Turbo Next Nature

Quelques années après avoir sorti une première version, puis une deuxième, Nike remet le couvert en nous proposant sa nouvelle Pegasus Turbo Next Nature ! Présentée comme une version plus dynamique du modèle emblématique de la marque, la Nike Pegasus, cette nouvelle version devrait ravir les amoureux des versions précédentes. Je vous propose aujourd’hui un test détaillé de ce modèle.

Présentation technique

Pour commencer, un petit aperçu des caractéristiques techniques de cette Nike Pegasus Turbo next Nature.

  • Sur ce modèle, Nike met en avant sa démarche écologique, la chaussure étant composée à près de 50% de matériaux recyclés. C’est une démarche à saluer même si je doute que ce soit un argument de vente pour la majorité des coureurs ; bref, c’est tout de même à mettre au crédit de la marque.
  • Contrairement à sa grande sœur, la Nike Pegasus 39 qui est équipée en mousse react, la semelle intermédiaire de la Peg turbo est composée quant à elle d’une mousse ZoomX, également utilisée sur des modèles à plaque carbone comme la Vaporfly Next% 2 ou l’Alphafly.  Cette semelle intermédiaire apporte un peu de moelleux à l’amorti tout en bénéficiant d’un retour d’énergie intéressant.
  • L’empeigne Flyknit, façon chausson, permet de garder une bonne tenue de pied dans la chaussure et assure un excellent maintien.
  • La semelle extérieure est un mélange entre celle de la Pegasus 39 (retrouvez mon test complet ici) et celle d’une Vaporfly, on retrouve quelques stries de forme rectangulaire. A voir sur le terrain si elle permet une meilleure accroche que sur les autres modèles de la marque, qui reste perfectible chez Nike.
  • Le drop est de 10mm, comme pour la Pegasus, qui est dans la moyenne pour ce type de chaussures. Sur la Turbo 2, le Drop avait été abaissé à 8mm.
  • Le poids de la chaussure, légèrement en hausse par rapport à la version précédente (+11g), est de 246g, c’est à peu de choses près le même que sur la Pegasus classique (255g).

Nike Pegasus Turbo Next : polyvalente, et plus si affinités…

En lisant les caractéristiques techniques de cette chaussure, on peut vite supposer qu’il s’agit d’une Pegasus light, et je dois dire que mon retour terrain va très vite le confirmer.

Au sortir de la boîte, la chaussure attire l’œil, visuellement parlant, c’est plutôt très réussi, elle est belle, agréable à prendre en main. On remarque très vite la bande de matériaux recyclés au milieu de la semelle intermédiaire, c’est un peu déroutant au début, on a l’impression qu’on a entre les mains une chaussures usagée…

Bref, passé le côté esthétique, la chaussure est confortable, l’empeigne flyknit enveloppe bien le dessus du pied et l’avant-pied est suffisamment large pour que l’on s’y sente bien. Tout petit bémol : il faut forcer un peu pour rentrer son pied à l’intérieur, la languette étant directement cousue à la tige. La semelle intérieure n’est pas amovible sur ce modèle.

J’ai pu tester cette nouvelle version sur tous types de séances, du footing de récup’ à la sortie longue en passant par les séances de VMA sur piste.

Si je dois retenir une qualité de cette chaussure, c’est sa polyvalence, à l’instar de sa grande sœur, on peut l’emmener autant sur des sorties cools que sur des séances rapides. L’amorti est moelleux et ferme à la fois, on est loin d’une ZoomX Invincible, le pied ne s’enfonce pas dans la chaussure.

Sur des footings courus en endurance fondamentale, la chaussure est agréable et dispose d’un amorti qui permet sans problème de courir 10km tranquille sans souffrir. Elle est assez réactive, merci le ZoomX, pour effectuer des séances piste de type VMA, le retour d’énergie est bon et on peut enchaîner les tours de piste sans problème, elle pourra convenir aux coureurs à la recherche d’une chaussure dynamique et polyvalente.

Les coureurs cherchant un modèle encore plus performant devront s’orienter vers une chaussure à plaque carbone, car il faut avouer que cette Nike Pegasus Turbo Next ne sera pas au niveau d’une chaussure carbone, plutôt logique.

Là où j’apprécie vraiment ce modèle, c’est sur des sorties au seuil ou allures semi-marathon, je trouve qu’elle est plus dynamique qu’une Pegasus « ordinaire » tout en conservant un amorti agréable et performant au fil des kilomètres.

Si on devait choisir trois paires de chaussures, on pourrait conserver la Pegasus 39 pour les footings et sorties longues, les Turbo Next Nature pour les sorties au seuil, fartlek et allures semi, et les Vaporfly Next pour les séances sur piste… Bon, si on a le budget qui va bien 😊 Si on a un budget « normal », on peut opter pour une seule paire : la Peg Turbo fera le job sans problème !

A noter qu’après une centaine de kilomètres parcourus, la chaussure n’a pas bougé, ce qui augure une bonne durabilité.

Conclusion :

Nike a réussi le pari de proposer une chaussure sans plaque carbone, confortable, dynamique et polyvalente. Il s’agit d’un modèle idéal pour les coureurs à la recherche d’une chaussure à l’aise sur tous types de séances, tout en gardant un dynamisme supérieur à une Pegasus traditionnelle. Bref, un bon choix dans tous les cas !

Où acheter la Nike Zoom Pegasus Turbo Next Nature?

Ce modèle est disponible (régulièrement en promo en cliquant ici).

Aussi disponible sur Alltricks ici (quelques bons plans avec les codes promo).

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Read More

TEST: Adidas Boston 10

Depuis plusieurs années l’Adidas Boston est devenue une chaussure incontournable des pelotons. La version 8 m’avait accompagnée tout…
Read More

Test: Nike Pegasus 37

Pour cette nouvelle version de son modèle emblématique, la Nike Zoom Pegasus, Nike a frappé fort avec  de…