Test: Nike Pegasus 37

Pour cette nouvelle version de son modèle emblématique, la Nike Zoom Pegasus, Nike a frappé fort avec  de nombreux changements et innovations. Cette 37ème version a été totalement repensée en termes de matériaux et de composition, de quoi changer la philosophie de cette chaussure ? Réponse en détail dans ce test des Nike Pegasus 37 !

Du changement pour cette nouvelle version !

Par rapport au modèle précédent, Nike a décidé de repenser presque complètement l’assemblage de sa chaussure. En effet, deux gros changements sont à noter dans la conception de cette Pegasus 37 par rapport à la précédente.

Le premier gros changement, c’est la mousse utilisée sur toute la longueur de la chaussure, on retrouve ici une mousse React qui remplace la Cushlon. La mousse React , plus légère et réactive, équipe déjà depuis plusieurs années les modèles Epic React et les Zoom Fly.

La deuxième évolution marquante, c’est l’insertion de la capsule Zoom Air à l’avant de la chaussure. Alors que sur les Pegasus 35 et 36, l’unité Zoom Air était présente sous l’intégralité de la chaussure, Pour cette version, Nike a décidé de revoir sa copie et d’augmenter la taille de cet élément (la capsule est deux fois plus importante que sur le modèle précédent) et de l’insérer sous les métatarses afin de gagner en dynamisme et de d’accompagner la phase de poussée.

Dans sa conception, cette Pegasus 37 me fait vaguement penser à mes anciennes Zoom Elite qui bénéficiaient également de cet Airbag sous l’avant-pied, mais avec une semelle bien plus fine et un amorti moins présent.

D’autres changements de moindre importance sont quand même à signaler : la semelle extérieure en forme de waffle a légèrement évolué, les stries sont désormais plus espacées et en forme de petits losanges/rectangles. Pour ma part, je n’ai pas senti de grande différence en terme d’accroche avec ce nouveau gaufrage, cela reste le point encore perfectible sur les chaussures de Running Nike, l’adhérence est correcte mais pas encore au niveau d’une semelle Continental de chez Adidas.

Le système de laçage a également évolué, exit le Flywire que j’appréciais particulièrement et qui permettait un maintien optimal. Ici, le système semble plus « classique », le pied est bien maintenu et le laçage est précis.

Le poids est légèrement supérieur à la version précédente (263g contre 242g) et s’explique en grande partie par l’augmentation de l’épaisseur de la semelle (+2 mm sur toute la longueur de la chaussure).

Retrouvez mon test des Nike Pegasus 36 ici.

La philosophie reste la même : confort et polyvalence !

Avec tous ces changements, on pourrait se demander si cette Nike Pegasus 37 a changé son fusil d’épaule… Et bien la réponse est clairement NON. Nike a gardé l’essence même de cette chaussure qui se veut être polyvalente et confortable !

Le Drop reste identique (10 mm), dans la moyenne pour ce type de chaussures, ce qui convient à une grande majorité de coureurs. Pour ce qui est du Mesh, je le trouve solide et plutôt bien aéré, les pieds respirent et c’est plutôt très agréable!

Quand on enfile la chaussure, le pied trouve naturellement sa place, c’est confortable et on s’y sent bien. Pour ce modèle, la languette est fine et ne fait pas de plis, la coque au niveau du talon est mieux rembourrée et gagne donc en confort, ce que je reprochais à la Pegasus 36 a été corrigé et c’est tant mieux !

Pour revenir au test terrain de cette nouvelle Pegasus 37, après plus de 100 km effectués sur tous types de séances, le mot qui caractérise le mieux cette chaussure est la Polyvalence !

Sur des footings courus en Endurance Fondamentale, j’apprécie l’amorti qu’apporte la nouvelle mousse React, c’est plus doux et moelleux que sur les versions précédentes.

J’ai également testé cette Pegasus 37 sur des séances de VMA courte, malgré son poids revu à la hausse, la chaussure répond bien et permet d’enchainer les fractions sans difficulté. La capsule Air Zoom placée à l’avant du pied y est certainement pour quelque chose et permet une relance efficace sur ce type de séances.

Evidemment, si vous cherchez un modèle axé vitesse et compétition, je vous conseillerais de vous orienter vers une Adidas Adios ou une Nike Zoom Fly.

Pour ma part, là où j’ai le plus apprécié cette Nike Pegasus 37, c’est sur les sorties longues incluant des allures semi et marathon. En effet, la chaussure a suffisamment d’amorti pour vous accompagner sur du long et assez dynamique pour maintenir des allures tempo intermédiaires. C’est certainement sur ce type de séances que cette chaussure s’exprimera le mieux.

Pour synthétiser cette nouvelle Pegasus, je dirais que c’est un modèle à tout faire, et à bien faire. Elle peut convenir sur n’importe quel type d’entraînements tellement sa polyvalence n’est plus à démontrer. A titre personnel, lorsque je pars en vacances et que je dois emmener une seule et même paire de chaussure, mon choix s’oriente naturellement vers la Pegasus.

Conclusion

Voilà pour ce test des Nike Pegasus 37, modèle qui a su se réinventer avec le temps, tout en gardant la même philosophie : confort, polyvalence et qualité ! Cette nouvelle version saura satisfaire les coureurs en quête d’un modèle efficace et durable.

Où acheter la Nike Zoom Pegasus 37 ?

Cette chaussure est disponible ici (-15% avec le code IRUN15).

Retrouvez également la version 36 en Soldes à 94€

9 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Read More

Test: Adidas Boston 8

Aujourd’hui, je vous propose mon test de l’Adidas Adizero Boston 8. Chaussure qui se veut être une pure…
Read More

Test: Nike Pegasus 36

Comme chaque année, Nike sort une nouvelle version de sa chaussure de running la plus emblématique : la Nike…
Read More

Test: Adidas Adios Boost 4

C’est une chaussure qui fait l’unanimité parmi les coureurs à la recherche de dynamisme et de vitesse : l’Adidas…
Read More

Test: Saucony Kinvara 11

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon test des Saucony Kinvara 11. Pour tout vous dire, je partais…