Test: Saucony Kinvara 11

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon test des Saucony Kinvara 11. Pour tout vous dire, je partais un peu dans l’inconnu au moment de passer au crible ce modèle car je n’avais jamais essayé cette marque de chaussures auparavant. A la recherche d’une chaussure confortable et dynamique, je me suis laissé tenter par la 11ème version  de ce modèle emblématique de chez Saucony, et je ne regrette absolument pas mon choix, découvrez mon test en détail…

Caractéristiques techniques

Sur le papier, cette Saucony Kinvara 11 a des caractéristiques intéressantes :

L’amorti a évolué par rapport à la version précédente qui était dotée de la mousse EVERUN. Sur cette 11ème version de la Kinvara, la firme américaine a développé une nouvelle mousse baptisée PWRRUN+, plus légère et réactive que l’ancienne, qui se veut être une concurrente du Boost d’Adidas ou de la mousse React de Nike. Sur ce point, je ne pourrai pas vous faire la comparaison avec la version précédente puisque je ne l’ai pas testée, mais je vous ferai un retour sur l’amorti et le dynamisme de ce modèle.

La semelle extérieure, d’apparence plutôt lisse, est dotée de « renforts » en mousse plus rigide que sur le reste de la semelle, ceux-ci se situent au niveau du talon extérieur et de l’avant pied intérieur, pour accompagner au mieux la foulée et les zones d’impact au sol.

La semelle intérieure intègre la technologie « FormFit » qui s’adapte et s’ajuste en fonction de votre morphologie.

Le Drop est de 4 mm, pour ma part, je trouve que c’est un bon compromis, ni trop, ni pas assez et peut permettre d’enchainer les séances, à condition d’avoir une foulée plutôt médio-pied. A défaut, elle pourra être utilisée pour un usage plus spécifique (fractionnés, travail de la foulée…).

Le Mesh est très respirant et la coque au niveau du talon est largement rembourrée, ce qui confère à cette Kinvara 11 un surplus de confort.

Le poids de cette chaussure est de 216 g en taille 42, qui en ferait presque un  modèle destiné uniquement aux séances rapides et à la compétition (hé bien non ! la suite en détail…).

Un modèle confortable… mais pas que !

Quand j’ai reçu mes Saucony Kinvara 11, la première chose qui m’a interpelé, avant même de l’enfiler, c’est leur légèreté ! Annoncées à 216 g en pointure 42, c’est clairement une des chaussures les plus légères que j’ai pu tester, le poids est quasiment identique à mes bonnes vieilles Adidas Adios Boost 4 !

Toute comparaison gardée, lorsque j’enfile les Adios 4 et les Kinvara 11, à poids identique, les sensations dans la chaussure ne sont pas du tout les même ! Confort sportif pour l’Adidas, confort XXL pour la Saucony, j’ai l’impression d’avoir des pantoufles aux pieds et c’en en est même bluffant compte-tenu de leur légèreté.

Le chaussant est agréable et enveloppant, le pied trouve naturellement sa place et aucune zone de compression au niveau du coup de pied ni au niveau des orteils. On se sent bien dans ces Saucony Kinvara 11 !

La semelle est assez épaisse vue de l’extérieur, l’amorti est moelleux, ce qui confirme cette sensation de confort. Ce qui m’interpelle, c’est la flexibilité de la chaussure, ici aucun élément rigide ne vient contraindre la foulée, c’est quelque chose d’intéressant lorsque l’on veut travailler sa foulée et renforcer toute l’articulation du pied, car ces zones vont être mises un peu plus à contribution qu’avec une chaussure plus « traditionnelle ».

Ce qui est un point positif pour moi pourra être un inconvénient pour d’autres qui souhaiteraient avoir une meilleure stabilité et un contrôle notamment de la pronation.

Le Drop de 4 mm est intéressant pour les coureurs ayant une foulée médio-pied, cela permet une pose facile du pied et un déroulé naturel du pied. Evidemment, si vous avez une attaque talon et souhaitez vous orienter vers ce type de modèle, il faudra y aller progressivement, le faible Drop sollicitant davantage les tendons d’Achille et les mollets.

Retour sur le terrain pour mon test de ces Saucony Kinvara 11, pour mes premières sorties avec ce nouveau modèle, j’ai choisi de rester sur des footings en Endurance Fondamentale, moitié route/moitié chemin.

Sur les séances cool, cette sensation de confort se confirme au fil des kilomètres, la chaussures est agréable et se fait vite oubliée, l’amorti moelleux et la semelle plutôt épaisse jouant parfaitement leur rôle. Elle me fait penser à mes anciennes Skechers Go Run Ride 6, souple et légère, avec un amorti moelleux !

Côté route les sensations sont très bonnes dans ces Saucony Kinvara 11, ma foulée médio-pied se pose parfaitement et l’amorti permet d’enchainer les kilomètres, quelques sorties « longues » entre 1h15 et 1h30 étaient au programme, la souplesse de la semelle et l’amorti PWRRUN+ jouent parfaitement leur rôle et absorbent les chocs sans problème, aucune douleur ou raideur dans les mollets à signaler, de bonne augure avant d’entamer un test sur séances rapides !

J’ai également pu tester ces Kinvara 11 sur des sentiers caillouteux et elles m’ont même accompagné sur une partie du tracé du Trail de la Côte d’Opale que je devais effectuer au mois de Septembre (et finalement annulé…). Elles ne m’ont pas pris à défaut bien que ce n’est pas du tout leur terrain de prédilection, la semelle extérieure s’usant rapidement sur ce type d’entrainements. Petit bémol néanmoins sur route mouillée, même si l’accroche est satisfaisante, celle-ci reste perfectible et n’est pas au niveau d’une semelle Continental de chez Adidas par exemple.

Une pantoufle dynamique, c’est possible ?

Au moment de tester ces Saucony Kinvara 11, on se rend rapidement compte que le chaussant est confortable, dès qu’on met les pieds dedans on s’y sent bien et c’est presque paradoxal au vu de ses caractéristiques techniques (drop bas et légèreté).

Pour ce modèle, Saucony a réussi à faire d’une pierre deux coups en nous proposant un modèle extrêmement agréable à porter sans compromettre le dynamisme de la chaussure !

J’ai testé ces Kinvara 11 sur différents types de séances, du footing de récup à la sortie longue avec allures spécifiques 10km, semi et marathon et également sur des séances de VMA courtes.

Pour résumer, le confort et la légèreté des Kinvara en font une chaussure polyvalente pour les coureurs ayant déjà une foulée médio-pied efficace. Assez moelleuse pour aller sur du long sans trop s’épuiser musculairement et assez dynamique pour effectuer tout type de séances rapides. Pour ma part, elle m’accompagne déjà sur mes footings et mes sorties longues avec des portions à AS21 ou AS42 et m’accompagneront sans problème sur des séances plus rapides, bien que j’opterai plus volontiers pour mes Adidas Adios pour les séances sur piste.

Pour les coureurs avec une foulée plus lourde et une attaque talon, la Saucony Kinvara peut permettre d’effectuer une transition progressive vers une foulée plus aérienne et médio-pied. Dans ce cas, vous pourrez l’utiliser en complément d’autres chaussures plus amorties et plus « reposantes », les Kinvara pouvant être utilisées sur des séances de fractionnés par exemple.

Conclusion

Si vous cherchez un modèle confortable, avec un amorti dynamique et avec un drop réduit, la Saucony Kinvara 11 est faite pour vous ! A titre personnel, je n’ai jamais trouvé aussi confortable pour une chaussure aussi légère. L’amorti est moelleux et dynamique, de quoi enchainer les kilomètres et accélérer si besoin !

Où trouver ces Saucony Kinvara 11 ?

Cette chaussure est disponible en soldes ici.

1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Read More

Test: Nike Pegasus 37

Pour cette nouvelle version de son modèle emblématique, la Nike Zoom Pegasus, Nike a frappé fort avec  de…
Read More

Test: Adidas Boston 8

Aujourd’hui, je vous propose mon test de l’Adidas Adizero Boston 8. Chaussure qui se veut être une pure…
Read More

Test: Nike Pegasus 36

Comme chaque année, Nike sort une nouvelle version de sa chaussure de running la plus emblématique : la Nike…
Read More

Test: Adidas Adios Boost 4

C’est une chaussure qui fait l’unanimité parmi les coureurs à la recherche de dynamisme et de vitesse : l’Adidas…