TEST: Nike Zoom Pegasus 38

Après avoir testé les Nike ZoomX Invincible il y a quelques mois, je vous propose aujourd’hui mon test de la Nike Zoom Pegasus 38 ! Chaque année Nike sort une nouvelle version de son modèle phare, avec son lot d’innovations et de changements. Pour cette trente-huitième version, la marque à la virgule reste dans la continuité tout en adoptant quelques modifications intéressantes.

Retrouvez mon analyse en détails et mes impressions dans cet article…

Nike Pegasus 38 : caractéristiques techniques

Avant de vous proposer mon test terrain, je vous invite à retrouver toutes les caractéristiques techniques de cette Pegasus 38 :

  • Depuis la version 37, Nike a remplacé la traditionnelle mousse Cushlon par la mousse Nike React, offrant un meilleur rendement en termes d’amorti et de réactivité. Pas de grands changements donc au niveau de la semelle pour ce 38ème modèle, qui reste dans la continuité de sa prédécesseure.
  • La forme de la semelle extérieure, type « waffle », assurant la durabilité et l’adhérence de la chaussure.
  • Le Drop est de 10 mm, du classique encore une fois, dans la lignée de ce qui se fait pour ce type de modèles.
  • Son poids est de 271 g (contre 263 g pour la précédente version), une (très) légère prise de poids qui s’explique par un gain de confort, j’y reviendrai plus tard.
  • L’unité Zoom Air, véritable capsule d’air, est placée à l’avant de la chaussure, qui assure un amorti et permet de gagner en dynamisme dans la phase d’impulsion.

Du changement dans la continuité

Alors que le passage de la version 36 à la 37 avait été marqué par de nombreux changements : augmentation de l’épaisseur de la semelle, ajout d’une capsule Air Zoom à l’avant-pied, remplacement de la mousse par le Nike React, le passage à la Nike Pegasus 38 est beaucoup moins brutal.

A ce titre, plusieurs évolutions sont à noter sur ce nouveau modèle. Visible avant même d’enfiler la chaussure, on peut constater que la languette s’avère plus épaisse et plus confortable. Elle est également mieux maintenue dans l’axe du pied par un système de sangle au milieu du laçage qui empêche qu’elle parte sur la gauche ou sur la droite et ne crée des zones de compression.

Une fois le pied dans la chaussure, celui-ci est bien maintenu et ne bouge pas, le laçage est précis et ne compresse pas le pied. La coque au niveau du talon, bien rembourrée, permet à ce que le pied soit bien calé dans la chaussure. A noter un léger gain de place à l’avant-pied, plus large que sur le modèle précédent. Personnellement, ayant le pied assez fin, ce changement ne m’a pas vraiment impacté mais il sera certainement intéressant pour un coureur ayant un pied plus « fort ».

Une chaussure passe-partout

Pour résumer la Nike Pegasus  38, c’est la chaussure à tout faire ! L’objectif de Nike avec ce modèle emblématique de la marque est de proposer une chaussure qui convient au plus grand nombre, coureurs débutants ou confirmés, et c’est chose faite encore une fois avec cette nouvelle version.

Pour ma part, j’utilise la Pegasus sur tous types de séances, du footing à la sortie longue en passant par des séances de VMA, c’est dire sa polyvalence. Sur des footings courus en Endurance Fondamentale, l’amorti doux de la mousse React offre un confort à chaque foulée, et permet d’enchainer les kilomètres sans problème.

Je les ai également emmenées sur des sorties longues incluant des allures spécifiques marathon ou semi, à des moyennes de 3’50 à 4’20/km. Sur du long, l’amorti est assez présent et permet de préserver ses muscles et également assez dynamique pour y inclure des allures plus élevées.

J’ai testé les Pegasus 38 sur des séances de VMA courte type 10 x 1’/1’, et malgré son poids, je trouve qu’elle répond présent grâce à la capsule Zoom Air présente à l’avant de la chaussure, qui apporte un dynamisme intéressant. Si vous cherchez véritablement un modèle orienté compétition rapide, je vous conseillerais plutôt de partir sur une Nike Zoom Vaporfly ou une Adidas Adios, plus légères.

Personnellement, je trouve que cette chaussure aura sa place dans le placard de la grande majorité des coureurs. Pour ceux qui cherchent un modèle unique pour faire tous types de séances, la Pegasus 38 sera une référence. D’ailleurs, quand je pars en vacances et que je dois choisir une paire unique de Running, c’est vers ce modèle que je me tourne, pour sa polyvalence et son côté « bonne à tout-faire ».

Pour les coureurs souhaitant l’utiliser dans une rotation de chaussures avec un modèle plus léger pour les séances dynamiques, elle s’intégrera parfaitement dans les footings et sorties longues avec la possibilité d’y intégrer des allures spécifiques.

Conclusion

Encore une fois, Nike a su réinventer son modèle phare pour en faire bénéficier le plus grand nombre. La version 38 de la Pegasus ravira les coureurs en quête de polyvalence, de durabilité et de confort, sans sacrifier la réactivité. Une chaussure à tout-faire et surtout à bien faire !

Où acheter la Nike Zoom Pegasus 38 ?

Cette chaussure est disponible ici (régulièrement en réduction grâce aux codes promo).

Régulièrement en promo sur Alltricks en cliquant ici.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Read More

TEST: Adidas Boston 10

Depuis plusieurs années l’Adidas Boston est devenue une chaussure incontournable des pelotons. La version 8 m’avait accompagnée tout…
Read More

Test: Nike Pegasus 37

Pour cette nouvelle version de son modèle emblématique, la Nike Zoom Pegasus, Nike a frappé fort avec  de…